Aller plus loin

Language

Suivez notre actualité

 

Flash info

Qui sommes-nous ?

 

L'HISTORIQUE DE LA SOCIETE

 

La société Héliotrope Films a été créée à la fin de l'année 2000. Notre mission est de promouvoir la découverte des talents représentatifs de cinématographies encore peu connues et explorées.

 

C'est ainsi que Héliotrope Films a fait connaître en France des films et des auteurs venant du Kazakhstan (HIGHWAY, de Serguei Dvortsevoy, le futur réalisateur de TULPAN), d'Uruguay (25 WATTS, le premier film de Pablo Stoll et Juan Pablo Rebella, SALE TEMPS POUR LES PÊCHEURS, d'Alvaro Brechner), de Taiwan (JE NE PEUX PAS VIVRE SANS TOI, de l'acteur chevronné mais cinéaste débutant Leon Dai).


Mais nos explorations sont aussi plus proches géographiquement, avec des œuvres venant d'Algérie (LE THE D'ANIA, de Saïd Ould-Khelifa) ou emblématiques d'une nouvelle vague suisse romande (Vincent Pluss, dont ON DIRAIT LE SUD a obtenu le Grand Prix du Cinéma Suisse en 2003).


Héliotrope Films, c'est aussi plus de dix ans de fidélité et d'amitié avec le réalisateur Sri Lankais Asoka Handagama : THIS IS MY MOON, FLYING WITH ONE WING, GOODBYE MUM (dont Héliotrope Films est également coproducteur), et en 2013, CELUI QUI REVIENT (INI AVAN), autant d'œuvres hors normes, d'un grand styliste iconoclaste, que nous nous sommes fiers de promouvoir en France et à l'international.


C'est également le Sri Lanka qui a marqué le développement de la seconde ligne éditoriale d'Héliotrope Films, axée sur le patrimoine cinématographique, avec la redécouverte des œuvres de Lester James Peries : après CHANGEMENT AU VILLAGE restauré par UCLA en 2008 grâce au soutien indéfectible de Pierre Rissient, nous espérons présenter prochainement un autre chef d'œuvre de ce maître du cinéma mondial : LE TRESOR.


Enfin, l'année 2013 marque l'ouverture d'Héliotrope Films vers de nouveaux talents européens, avec le remarquable premier film d'Amélie Van Elmbt, LA TÊTE LA PREMIERE, qui est aussi l'un des tout premiers grands rôles d'une jeune actrice prometteuse, Alice de Lencquesaing (distinguée par l'Académie des Césars parmi les Révélations 2013), et l'une des rares apparitions à l'écran de Jacques Doillon – acteur.

 

Héliotrope Films est membre du réseau EUROPA DISTRIBUTION (qui regroupe 110 distributeurs indépendants de 26 pays européens), du Syndicat des Distributeurs Indépendants (SDI) et de l'Association des Distributeurs de Films de Patrimoine (ADFP). Héliotrope Films est également membre du GIE INDIS (plus d'une quarantaine de sociétés adhérentes fin 2012).

sdinoirADFPEUROPA DISTRIBUTION

 

  

LE MANAGEMENT DE LA SOCIETE

 

L-Alonard

 

LAURENT ALEONARD, gérant d'Héliotrope Films, est diplômé de l'Ecole de Management de Lyon (EM Lyon) et titulaire d'un doctorat en gestion de l'Université Paris Dauphine. Laurent a commencé sa carrière comme contrôleur de gestion dans l'industrie puis l'informatique. Par la suite, il a acquis une expérience de plus de 20 ans dans la formation et le conseil en gestion d'entreprise, notamment en tant qu'enseignant et directeur de programmes dans de grandes écoles de commerce françaises. Passionné de cinéma, il s'est très tôt investi dans l'aventure d'Héliotrope Films, dont il a repris le développement et la gestion il y a quelques années.

 

 

 

Marc TessierMARC TESSIER s'associe à Héliotrope Films début 2013. Diplômé de Polytechnique et de l'ENA, Marc débute sa carrière comme inspecteur des Finances, avant de rejoindre l'agence Havas. Il y rencontre André Rousselet aux côtés duquel il prend part au lancement de Canal+ au milieu des années 80. Il assure successivement la présidence du CNC de 1995 à 1999, puis du groupe France Télévision, de 1999 à 2005. Depuis 2006, Marc a assuré différentes fonctions de direction générale dans le secteur des médias et des services numériques. Il est aujourd'hui administrateur de plusieurs sociétés et président du Forum des Images à Paris. Il est depuis janvier 2013 membre du Conseil National du Numérique (CNN).

  

Jean-Marie Cuvillier web

JEAN-MARIE CUVILLIER 

 

En charge des nouveaux médias au sein de la société UGC, Jean-Marie collabore en 1981 à l'acquisition des premiers catalogues de films (Lira Films, De Beauregard, Les Films Molière etc..) et contribue à la naissance d'UGC DA. A partir de 1982, en charge du département UGC vidéo, il travaille notamment à l'acquisition de droits vidéographiques de films. Entre 1988 et 1991 il rejoint la société indépendante FPC pour développer des projets de productions et contribue au financement international de plusieurs films. En 1991, il crée la société de distribution cinématographique CTV International pour en faire pendant 25 ans un des principaux acteurs indépendants du marché. En 2015, il rejoint la société Héliotrope Films pour développer l'activité de films de patrimoine.